Activités Affections Programmes    
 Version imprimable

Prescription

Définition
Le Grand dictionnaire terminologique définit la prescription comme le « Document contenant les prescriptions faites pour le traitement d'un malade par un professionnel de la santé dûment habilité, et prévoyant, en particulier, l'usage de médicaments, d'examens et de soins. » La Société canadienne des pharmaciens d’hôpitaux (SCPH) dans une publication officielle de 2009 définit la prescription des médicaments selon le dictionnaire de Stedman’s Medical Dictionary, et en propose la traduction suivante : « Donner des directives, de vive voix ou par écrit, pour la préparation et l’administration d’un remède destiné à être utilisé pour le traitement d’une maladie quelconque. » Le rapport canadien 2011- 2012 définit les pharmaciens comme étant des « spécialistes des médicaments » ayant droit de « prescrire en indépendance ou en dépendance ». Dans ce rapport il est défini les droits de prescrire en indépendance comme étant des « droits conférés à des professionnels de la santé en particulier par la loi qui régit leur profession (p. ex., droit légal de prescription du pharmacien, souvent avec un ensemble d’exigences auxquelles celui-ci doit se conformer). Généralement parlant, le droit des pharmaciens de prescrire en indépendance vise les médicaments de l’annexe F de la Loi sur les aliments et drogues. La Loi réglementant certaines drogues et autres substances ne permet pas aux pharmaciens de prescrire des stupéfiants. Les droits de prescrire en dépendance sont définis comme étant des « droits conférés par un prescripteur autorisé par la loi à une autre catégorie de professionnels de la santé à qui la loi n’octroie pas le droit de prescrire en indépendance. Pour le pharmacien qui prescrit en dépendance, ces droits s’inscrivent dans un rapport de collaboration entre pharmacien et médecin ».